AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 No stress Eris [Ardhensu]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: No stress Eris [Ardhensu]   Sam 3 Mai - 0:04

« No stress Eris » Oh non, la démone n’allait certainement pas paniquer pour si peu, c’aurait été très mal la connaître que de penser une telle chose. Absurde en vérité. Bon, dans un sens, peu de personnes connaissaient Eris dans ce lieu, les seules qui avaient eu cette chance avaient bizarrement disparue de la circulation, évaporées. Bon, peut être pas évaporées, cette métaphore était quelque peu exagérée, disons simplement qu’elles étaient soient en train de pourrir chez elles, ou, dans le cas d’une deuxième solution, la vermine s’en occupait à merveille. Mais ces deux conclusions étaient aussi probables l’une que l’autre. D’ailleurs, depuis le temps qu’elle n’avait pas remit les pieds dans le Bronx, toutes ces personnes, majoritairement de la gente masculine, avaient largement eu le temps de disparaître. Mais revenons en à ce « No Stress Eris », en quelles circonstances la jeune femme pouvait bien se chuchoter mentalement cette petite phrase ? Lorsqu’elle était, comme toutes les femmes, indisposées et qu’elle était sur le point de conclure ? Lorsqu’elle ratait un gâteau ? – Car il est bon de préciser qu’Eris est une excellente cuisinière qui aime allier les plats de certains pays avec d’autres, mais aussi bonne pâtissière – ou alors, tout simplement lorsqu’elle était en très mauvaise posture, comme à cet instant précis, dans cette ruelle si noire, si isolée, que l’on pouvait même se demander si elle existait vraiment. Et dans cette sombre rue à peine éclairée par les lampadaires dont la lumière faiblissait, comme niant le fait qu’ils pourraient être témoin de l’affreuse scène qui se profilait avec langueur dans cet horizon incertain. Eris était en effet en très mauvaise posture et se souvenait mieux maintenant, pourquoi elle ne venait que très rarement dans le bronx : l’air y était âpre, l’ambiance empreinte d’une folie, un endroit que tout démon, même le plus fou, évite de côtoyer. A croire que la jolie jeune femme de 24 ans ne semblait pas tellement au courant, avide de danger dans sa petite vie bien monotone. Et cette fois ci, elle en payait les conséquences, car devant elle, à quelques pas, se tenait un homme, à l’air dépravé, nerveux et dont la santé mentale ne devait pas être si bonne que cela. Si cet homme avait pu ressembler à un animal, Eris l’aurait sans doute comparé immédiatement à un chien qui avait la rage, la bave s’écoulait presque sur son menton, mais restait à la commissure de ses lèvres. Une vision quelque peu…écœurante pour la démone. Et ce presque animal la menaçait d’un couteau, qui avait déjà dû servir si l’on regardait bien : quelques vieilles traces de sang étaient encore dessus. Et que voulait-il d’autre à part la menacer de son arme ? Son sac, et assouvir son envie de meurtre et de viol sans doute. Mais rien de tout cela ne lui serait accordé, Eris ne céderait pas sa vie aussi facilement tout comme elle ne laisserait pas son petit sac rouge entre les mains d’une tierce personne.

Sa petite surprise évanouie, Eris se redressa légèrement et releva la tête, plantant son regard de glace dans celui de son agresseur. Ce regard qui n’avait absolument rien à voir avec celui d’une jeune femme qui devrait être effrayée, au contraire, elle paraissait…amusée de la situation dans laquelle elle se trouvait, son cœur avait reprit son rythme normal, tout comme sa respiration. Eris était habituée à tuer les hommes, bien que très souvent, ce ne soit pas elle qui s’en chargea, mais bel et bien d’autres démons ou encore même son python, mais pour l’heure, elle n’avait aucun de ces deux types sous la main, elle allait devoir faire le sale boulot elle-même…Soit. En temps normal, établir un plan pour être rapide et efficace ne lui aurait prit que quelques secondes, mais ce soir, elle était plus lente qu’à l’ordinaire. La fatigue sans doute ? Lenteur qui hélas, ne put lui être que fatal, alors qu’une lame brillante fauchait l’air, avec rapidité juste avant d’effleurer la peau dorée de la démone, qui recula sous la surprise. Elle était touchée, elle l’avait sentie. Une petite piqure assez profonde et qui lui avait arraché un très léger cri de stupeur. Elle ne prit pas la peine de regarder l’entaille se reconcentrant sur l’homme dangereux et fou. Personne ne connaissait Eris Van Hooder, et celui-là n’aurait pas le temps de dire à ses amis de se méfier de cette femme blonde aux yeux tranchants. Non, il n’aurait pas cette chance, et cette fois, ça n’avait pas été le hasard des cartes, mais bel et bien la colère de la jeune femme en question. Eris possédait un étrange pouvoir pour un démon : elle contrôlait l’eau, or, tous imbécile vivant sur terre sait pertinemment qu’il n’y a pas d’eau en Enfer n’est ce pas ? C’est pourquoi il était étrange de penser que la jeune femme puisse posséder ce genre de pouvoir lorsque l’on savait qu’elle faisait partie de la catégorie des démons. Maitrisant ainsi l’eau, la fille de la discorde pouvait faire ce qu’elle voulait, notamment jouer avec l’eau du corps humain et la transformer à sa guise… Ce qu’elle fit avec son agresseur, en faisant bouillir l’eau de son corps et ainsi…Son sang. Bouillonner de l’intérieur, que pouvait il y avoir de pire comme mort ? Brûler sous les flammes d’un feu ardent ? Très bien je vous l’accorde. Mais quoi qu’il en soit, l’homme dont le sang était en train de bouillir, sentant ce radical changement, ne put que commencer qu’à hurler de douleur, mais aussi de terreur, tandis que ce qui aurait dû être sa victime repartait d’un air léger, passant à côté de lui, sans plus lui accorder un regard, comme s’il n’existait pas. Etrangement, cette scène ressemblait presque à celle qui s’était déroulée il y avait des années de cela maintenant, alors qu’elle n’avait que quinze ans, lorsqu’elle s’amusait de la même façon avec un chasseur. Sa première victime. Elle n’eut qu’a faire un cinquantaine de mètres avant d’arriver au bar qu’elle fréquentait, il y avait un temps de cela. Poussant la porte, elle y entra. Comme sa présence était étrange en ce lieu, elle qui ressemblait à une femme un peu trop luxueuse, alors que les clients habituels étaient plutôt des hommes qui n’avaient plus de foi ni même de savoir-vivre. Mais ils n’étaient pas tous comme ça, fort heureusement…
Se dirigeant vers le bar, ou le barman était une de ses connaissances, elle s’installa, posant son sac rouge à côté d’elle, sur la surface du bar, là où c’était encore propre. A peine fut elle assise que sa fameuse connaissance rappliqua vers elle, la détaillant d’un air suspicieux, jusqu’à ce que son regard ne croise le bras gauche nu de la jeune femme, là où elle avait été blessée. Elle en avait même oublié cette entaille…
« Tu t’es faite attaquer Eris ? J’croyais pourtant t’avoir dit d’pas trainer par’ici. » Réflexion qui poussa la jeune femme à jeter un regard à son bras. Pas très joli tout ça, surtout que le sang n’avait pas cessé de couler depuis. La douleur est psychologique à ce que l’on raconte, Eris pouvait le vérifier, puisqu’à peine jeta t’elle un regard à cette petite blessure qu’elle en ressentit tout le mal, grimaçant sous un petit cri étouffé. « Un gamin Tom. Apporte moi donc un bout de chiffon propre et de l’alcool » Quittant sa petite veste, qu’elle posa sur ses genoux, laissant ainsi voir la tenue qu’elle portait –une robe rouge légèrement fendue et au dos nu- elle eut le loisir d’écouter la réponse de son interlocuteur. « Eris, j’ai des bandages si tu veux. » , acquiesçant d’un mouvement de tête, Eris attendit patiemment, alors qu’elle regardait sa blessure. Tant que cela ne se voyait pas, tout irait pour le mieux. Elle ne désirait certainement pas d’une vilaine cicatrice sur son avant bras…
Revenir en haut Aller en bas
Ardhensu Sanjay

avatar

Nombre de messages : 8
Âge : 30 ans
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: No stress Eris [Ardhensu]   Sam 3 Mai - 0:07

Ce fut le bruit des crissements de pneus, detôle froissée, d’alarme de voitures rugissant sans ménagement, de voixs’élevant de plus en plus dans l’obscurité qui réveilla l’indien d’unsommeil bien léger. Un coup de feu retentit alors et le silence revint peu à peu… Un coup tiré en l’air pour calmer les esprit ou l’objectif avait été touché ? Aucun moyen de savoir mais ce qui était sur c’est qu’Ardhendu n’arriverait pas à ce recoucher. Le sommeil deja bienfragile, il lui fallait l’aide de deux verres de whisky pour arriver à lui faire fermer les yeux. Se levant de son matelas, il écarta ses stores pour voir un peu si le quartier était redevenu calme. Un rayon de lumière d’un vieux néon se refléta sous ses œil pendant l’instant ou il scruta la rue à la recherche d’élément anormal mais rien… Dans un reniflement plus qu’audible, l’homme se rendit jusqu'à ce qui lui servait de salle de bain pour se passer un peu d’eau sur le visage et alors qu’il relevait la tête, il s’aperçut un instant, comme d’habitude ce sentiment de culpabilité arrivait à lui faire baisser la tête. Se dirigeant vers l’armoire, il en sortis un débardeur noir et qu’il échangea avec celui qu’il portait déjà et jeta celui déjà porté négligemment sur le matelas. Il était l’heure d’aller à la chasse aux tuyaux, L’inside était l’un des endroits ou il était certain de trouver des contacts qui n’hésiteraient pas à lui donner des infos contre quelques dollars. Glissant le harnais de son revolver autour de son épaule, il enfila une veste noir pour cacher son arme et fila en direction du club après avoir bien fait attention d’avoir refermé sa planque à clef et d’avoir activé les piéges.

15 min plus tard,
Ardhensu était sur place, rentrant sans faire de vague, il prit une bière au comptoir en saluant Tom au passage et partis s’installer à une table à l’écart. Le chasseur n’était même pas à la moitié de sa bière qu’un homme à l’aspect faible et à la barbe sale s’installa à sa table en lui adressant un sourire édenté.


" Je t’écoute Jeffrey… "Lâcha t il résolument calme en fixant son indic'.

" l’argent ! L’argent d’abord !!!" répondit il alors qu’un peu d’hystérie
perçait à travers sa voix…


" Espèce de chutmaari,(traduction=trou du cul XD) tu sais comment je marche tant que je ne juge pas que ton info est fiable, je te donne rien du tout... "

Bon et bien au moins il avait essayé, mais l’homme n’insisterait pas plus, Ardhensu n’est pas connu pour être quelqu’un à la patience développé.

" Au 35 High Arlington Residences… c’est pas un ferrailleur qui s’est installé mais bien un démon… Le meurtre du groupe dont tout le monde parle.. " C’est alors qu’il se coupe pour se baisser et parler un peu plus bas, leur conversation n’est pourtant audible
seulement par eux deux mais Jeffrey est fier de son info…
" ben c’est lui… Il est coriace à ce qui parait, mais si tu arrives à avoir la patience de le cuisiner, tu pourrais être étonné de savoir le nombres de personnes impliqués. "

Quelques secondes de silences passèrent et Ardhsensu se décida à aller chercher dans sa poche quelques billets.

" T’as bien bossé Jeffrey " lui répondit il en lui tendant les billets que celui-ci prit tout de suite…

Hochant de la tête, en pensant déjà à les dépenser, il adressa un sourire au chasseur en commençant à se lever, Ardhsensu allait lui dire quelque chose quand Tom le barman le coupa.


" Hé Sanjay !! Tu fais garde du corps non ? Tu crois que tu pourras raccompagner cette demoiselle après ? " dit il en l’interpellant avec un sourire..

Il pensait quoi la ? Lui faire une fleur ? Il y avait longtemps qu’il ne regardait plus les jeunes femmes dans les bars, son regard se posa alors sur la jeune inconnue, il l‘avouait par simple constatation, elle était mignonne. Son regard se posa à alors à nouveau Tom pour terminer dans le fond de son verre.


" Désolé mais ce soir je bosse sur autre chose " lui répondit il avant de prendre sa biére pour en boire une gorgée. Il y avait bien longtemps qu’Ardhensu avait oublié les manières et la galanterie, il s ‘arrangeait pour toujours être respectueux envers ceux qui le méritaient mais cela n’allait pas plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
No stress Eris [Ardhensu]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SUJET TERMINE - Bombe Humaine - Caractère explosif? [Eris]
» Errer fait réfléchir [Eris]
» date de la beta stress test
» Sois mon ennemi, au nom de l'amitié [Eris] - Terminé
» ~ Eris, Déesse de la discorde [FINI]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devil's Absolution :: 
|| Chicago ||
 :: Chinatown :: O'Brady'S
-
Sauter vers: