AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aaron James Dawn | F I N I S H |

Aller en bas 
AuteurMessage
Aaron James Dawn

avatar

Nombre de messages : 24
Âge : 25 ans
Date d'inscription : 22/04/2008

Secret Files
Powers: Guérison d'autrui, vol d'énergie vitale (inutilisé), contrôle des végétaux (encore inconnu)
Clan:
File Relations:
MessageSujet: Aaron James Dawn | F I N I S H |   Dim 27 Avr - 0:06

• Fiche d'Identité

Nom : Dawn
Prénom(s) : Aaron James
Surnom(s) : Ron
Date de naissance : 4 Janvier 1983
Age : 25 &ns
Lieu de naissance : New-York
Nationalité : Américaine
Statut / Occupation : Réveillé...c'est déjà pas mal.


• Profil psychologique et physique

Caractère :
Bien que vivant dans un monde ne se prêtant guère aux rêveries et aux utopies, Aaron est quelqu'un de foncièrement positif. Cela peut paraître très difficile en voyant sa situation actuelle et pourtant.
Enfant, Aaron a toujours été baigné d'affection. Ses parents appartenaient à ces personnes qui essayaient de voir en chaque être humain quelque chose de bon. La famille était certes on ne peut plus modeste, mais elle avait compris quelque chose au fil des générations. Elle avait su tirer du passé des leçons. Elle était parvenue à trouver l'espoir même dans les ténèbres les plus sombres et opaques. Tout petit, Aaron a été habitué à voir d'autres personnes : des gens de passage que ses parents hébergeaient, des voisins qui les visitaient, des enfants qui avaient été adoptés. Noyau dur d'un petit quartier de Chicago, il s'organisa autour du foyer familial un véritable petit village. Ville dans la ville. Fort de cet héritage social conséquent, Aaron est devenu un adulte ouvert d'esprit, extrêmement sociable, pour qui on ne peut éprouver qu'affection.
Pas très bavard, Aaron préfère de loin les paroles mesurées et posées. A vivre autouré d'humains, on en connaît un petit rayon sur les rumeurs et le danger des mots. L'enfant et l'adolescent qu'il était aimait observer ses semblables. N'y voyez là aucune perversité ou voyeurisme. Il regardait les autres avec un certain détachement. Peu à peu, l'esprit d'Aaron s'affûta. Au fil des conversations, au fil des rencontres, il apprit à décrypter les gestes de ses interlocuteurs, à en étudier la gestuelle. Doté d'une vive intelligence et d'une faculté d'adaptation à autrui assez étonnante, ce "talent" aurait pu en faire un excellent manipulateur, mais il n'en est rien. Aaron l'a toujours utilisé pour des buts et des causes nobles.
Avec cette logique glaciale, il aurait pu faire un fabuleux stratège. Les portes du monde militaire se seraient ouvertes les unes après les autres, mais Aaron n'était pas un guerrier. Il souhaitait simplement faire de son mieux pour que ses proches continuent à croire en des jours meilleurs. Excellent orateur malgré une propension rare aux longs discours, Aaron sait toujours quels mots prononcés pour apaiser, quels gestes adopter pour rassurer. Il inspire facilement confiance.
Droit et juste, Aaron n'est pas quelqu'un porté sur la trahison et la traîtrise. Fidèle et loyal, c'est un ami sûr dont les conseils avisés et sages sont fréquemment suivis. Il donne une grande importance à ceux qui lui sont proches et n'hésiterait pas à donner sa vie pour les sauver.
Peu loquace, parfois bien mystérieux, Aaron n'aime guère parler de lui. Les récents événements qui ont marqué sa vie ont été particulièrement éprouvants. Quand à son passé, il en savoure silencieusement les délicieux souvenirs de l'enfance. Quelquefois rêveur et utopiste sans pour autant oublier de garder les pieds sur Terre, Aaron est un subtil mélange de la terre ferme et des Cieux. Un être à la frontière de deux mondes, dans une sorte de no man's land où onirisme et réalisme se mêlent sans s'entredévorer. Lorsqu'Aaron est amoureux, il perd beaucoup de ces facultés. Sa belle assurance fond comme neige au soleil. Son humour cynique s'évanouit. Sa tempérance cède le pas à une certaine frénésie. Son calme laisse place à une joyeuse euphorie. Si quelqu'un s'en prend à ses proches, il sera surpris de découvrir sous ces airs angéliques une véritable petite teigne qui ne lâchera absolument pas l'affaire. Cela a d'ailleurs valu à Aaron certaines railleries bon enfant.

Défaut dominant:
Tout le monde s'accorde à dire qu'il est dommage de ne pas entendre plus souvent sa voix. Enroulé dans une cape de mystère et de non-dits, Aaron intrigue, fascine, soulève un certain intérêt et attire la curiosité.
Qualité dominante:
Sa grande humanité. Même si l'environnement d'Aaron est plus propice au désespoir, il trouve toujours une lumière au fond de lui pour éclairer ses pas.

Apparence physique :
Aaron n'est pas plus grand que la moyenne. On aurait presqu'envie de le considérer comme "petit". Il est fréquent qu'il doive lever les yeux pour plonger dans le regard de son interlocuteur. Du haut de son mètre soixante-quinze, il ne fait pas franchement musclé non plus. Mais n'allez pas imaginer que sous ses vêtements amples se cache une bedaine ou autres atrocités de cet acabit. Les muscles fins et déliés comme ceux d'un chat, la rapidité et la précision des gestes d'Aaron étonne à coup sûr. Il a des mouvements graciles sans pour autant être maniérés. Ses cheveux blonds et son regard d'azur lui confèreraient presque un air "éthéré", comme s'il sortait d'une drôle de rêverie.
Le visage étroit aux mâchoires carrées, les traits d'Aaron sont fins sans pour autant paraîte androgyne. Il a les yeux d'un bleu étrange tirant presque sur le vert. Sa bouche a des lèvres fines et bien dessinées. Une mèche dorée barre son front. Aucun défaut en apparence sur ce corps que Aaron n'entretient pas à coup de séance de sport débridée. Aimant agir et se rendre utile, il donne sans rien attendre en retour et est quelqu'un de plutôt "remuant".
Niveau vestimentaire, Aaron opte pour des choses simples, sans fioritures. Il n'aime pas les couleurs criardes qui énervent aussi facilement les gens qu'une muleta un taureau de corrida. Vous le verrez dans des teintes claires ou à l'inverse très sombres. Mais jamais quelque chose d'agressif pour le regard. Aaron garde autour de son poignet une fine gourmette d'argent, il y tient comme à la prunelle de ses yeux. Elle le lui a été offerte il y a longtemps. Bien avant qu'il ne s'éveille à nouveau.

• Histoire

Au commencement : Once upon a time... Racontez nous la venue au monde de votre personnage, à travers la rencontre de ses parents et sa naissance {10 lignes minimum}
- Jonas Isaac Dawn! Eloignes toi tout de suite de cette fille maudite.
-Mais maman...je joue avec Zabelle.
- Rentres à la maison immédiatement! ne me fais pas déranger ton père!

Jonas Isaac Dawn est un petit garçon de 8 ans. Il vit dans l'une des nombreuses petites banlieues qui entourent New York. C'est un bambin curieux, posant sans cesse des questions sur ce qui l'entoure, d'une extrême gentillesse. La seule chose clochant chez cet enfant ce sont ses parents. Trouillards, craignant pour leurs vies et leur quiétude après les événements que leurs propres parents ont vécu lorsqu'ils étaient encore des tout-petits, ils baignent dans un extrêmisme navrant. Zabelle Johnson est une petite famille. Aussi blonde que Jonas est brun, aussi rêveuse qu'il n'est pragmatique.
Rapidement les deux bambins devinrent inséparables à la grande joie des Johnson et au grand désarroi des Dawn. Il est en effet étrange que le potager et le jardin des voisins soient aussi luxuriants. Il est bizarre que depuis qu'il a été dormir chez eux Jonas se mette à dessiner des "dames qui font revivre les plantes". Avec sa naïveté toute enfantine, le fils des Johnson s'imagine que la maman de Zabelle est un esprit des bois, une sorte de gentille fée. Ce que l'opinion publique et extrêmiste, stupide et tordue appelle une "partisane". La mère de Zabelle doit certainement être une de ces descendantes de ceux qui fait s'abattre le malheur sur la Terre, car c'est bien connu. Les gens qui ont des "pouvoirs" appartiennent aux démons.
Les années passèrent et Jonas et Zabelle ne se croisaient presque plus. Il s'échangeait quelques mots par l'intermédiaire d'un oiseau qui partait de chez la petite fille. Les enfants grandirent, et les souvenirs de chacun s'étaient estompées. Pourtant le Destin les rattrapera lorsqu'ils étaient âgés de 17 ans.
Ils se recroisèrent par un pur hasard. Zabelle rentrait chez elle après avoir aidé un des rares voisins à ne pas la détester. Jonas squattait les rues avec ses amis, des humains bien normaux et conformes aux goûts parentaux. Lorsque la jeune fille passa à leur hauteur, l'un des compagnons de Jonas allongea la jambe faisant tomber la blondinette. Les visages des jeunes hommes étaient déformés par un rictus de haine, par un intense sentiment de pouvoir, par un besoin irrépressible de dominer la "sorcière". Jonas s'interposera. Il ne remportera pas la victoire, mais Zabelle était indemne. A travers ses paupières gonflées, il vit la jeune fille s'approcher de lui, poser les mains sur son front. Une étrange sensation de chaleur envahit son corps parcouru alors d'une délicieuse chair de poule. Lorsque cela se calma petit à petit, il n'avait plus aucune plaie. N'éprouvait aucune douleur. Seul restait le sourire lumineux de Zabelle, sa voix flûtée qui le rassurait, sa main douce toujours posée sur son front.

- Si tu pars avec cette garce, tu ne remettras plus jamais les pieds ici!
- Très bien! De toute façon, ça fait maintenant un an qu'on est ensemble et il est devenu évident que vous êtes des cons. Les Johnson au moins ils...
- Ne me parles pas de cette horrible famille! Rejeton du diable qui nous moissonneront comme...
- Madame Johnson sait parler aux plantes maman c'est tout!
- Hors de notre vue ingrat. Et ne reviens plus JAMAIS!

Porte qui claque. Vociférations et insultes qui deviennent inaudibles. Zabelle qui attend près de la voiture, vestige d'une époque révolue. Ce soir, sous la bénédiction des Johnson et la malédiction des Dawn, Jonas et Zabelle quitte leur banlieue pour s'installer plus profondément dans New York. Une nouvelle vie commence.

Le petit couple dénicha un minuscule appartement, mais qui avait l'avantage de proposer un petit jardin derrière le bâtiment. Aidée par sa mère, Zabelle commença à cultiver fruits et légumes. Jonas, quand à lui, se rendait utile auprès d'un mécanicien. Adroit, attentif et agile de ses dix doigts, le jeune Dawn Senior devint rapidement celui que l'on appelait le plus fréquemment en cas de panne ou d'incident avec un quelconque matériel. Quand à Zabelle, elle s'occupait des enfants du quartier. Jamais un seul ne reviendra blessé ou écorché, les gamins racontaient à leurs parents que Zabelle faisait de vrais bisous magiques lorsqu'on tombait. Lorsque son "pouvoir" sera remarqué par le voisinage, lorsqu'il sera connu, les gens ne tournèrent pas tous le dos aux Johnson qui allaient bientôt devenir une véritable famille. La bonne humeur, l'esprit de solidarité et la fraîcheur du petit couple avaient touché bien plus de personnes qu'ils ne l'imaginaient.
Enfin Aaron fit son apparition. Petite chose fripée qui verra le jour dans un des hôpitaux pas très "clairs" de New York. Déjà une courte crinière blonde lui coiffait le crâne, et il était évident qu'il avait les mêmes yeux que son père. Le retour à la maison sera dignement fêté et la famille Johnson agréablement surprise par ce que le voisinage avait pu organiser. Le bébé souriant devint un petit garçon parfois bien sérieux. Sociable, attachant mais peu bavard, Aaron grandira entouré de toute l'affection possible et imaginable. Auprès de sa mère, il apprit l'art d'aimer les gens, de les comprendre. Avec son père, il apprit à se débrouiller, à trouver toujours des solutions à chaque problème, à ne jamais baisser les bras. Au milieu de ses nombreux frères et soeurs d'adoption il apprit la sociabilité, l'entraide, la malice. Les voisins seront ses premiers "sujets d'étude". Ce sont ceux qu'il observera en premier, dont il étudiera les mimiques et gestes. Les gens de passage nourriront son imaginaire, le terroriseront parfois. Aaron apprit à leur contact à être réfléchi, à planifier. L'une de ces personnes de passage lui enseigna les échecs, un autre à faire chanter une guitare, une jeune chasseuse lui montra comment faire des bulles de chewing-gum. Autant de savoir, de courtes et compréhensibles petites leçons, de tranches de vie sereine qui construisirent un jeune homme équilibré.

---> La suite plus bas =)

Epoque où il a découvert ses pouvoirs : Racontez comment votre personnage a utilisé pour la première fois ses pouvoirs et sa réaction {8 lignes minimum}
11H30, appartement des Dawn.
"Aaron, mon ange, éloignes toi de là. C'est dangereux.
- Mais M'man...
- Il n'y a pas de "M'man" qui tienne. Files de là!"

Croisant résolument les bras sur sa poitrine, une moue boudeuse aux lèvres, le petit blondinet part s'asseoir non loin de l'endroit où se situe sa mère. Armée d'un couteau électrique, Zabelle Dawn coupait un énorme morceau de viande. Etant donné qu'elle reposait fréquemment l'objet de tant d'attentions précautionneuses sur le plan de travail où elle cuisinait, elle avait préféré éloigner son fils qui avait fait montre de certains talents pour se blesser. Sans son dos, les genoux enfantins seraient criblé de petites cicatrices et d'énormes bleus. Trop occupée à surveiller du coin de loin que son garnement ne trouve pas une nouvelle mauvaise idée, elle ne fit pas attention et s'entailla sévèrement le doigt. En courant, elle alla mettre son index sous un filet d'eau qui se teinta rapidement en rouge. Son "Aïe" tonitruant n'échappa pas au bonhomme qui oublia rapidement sa bouderie pour venir voir ce qu'il s'était passé.

"C'est rien, mon ange. C'est rien. Maman a juste été maladroite.
- Menteuse. T'as mal. Tu pleures. Donnes. Je vais faire comme toi.
- Non...je peux me débrou..."

Le petit garçon se hissa sur la pointe des pieds, attrappa la main de sa mère, ferma les yeux. Lorsqu'il posa ses petites lèvres sur la peau, un picotement suivi d'une intense sensation de chaleur envahit la main de Zabelle. Sous ses yeux étonnés, la plaie se referma doucement. Et, lorsque cette sensation disparut, il n'y avait plus aucune trace de coupure. Aaron leva le regard sur le visage de sa mère, un petit sourire fatigué aux lèvres. Il haussa négligemment les épaules.

"T'as vu? Moi aussi je fais des bisous magiques et c'est vrai que c'est fatiguant."


Dernière édition par Aaron James Dawn le Sam 3 Mai - 21:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron James Dawn

avatar

Nombre de messages : 24
Âge : 25 ans
Date d'inscription : 22/04/2008

Secret Files
Powers: Guérison d'autrui, vol d'énergie vitale (inutilisé), contrôle des végétaux (encore inconnu)
Clan:
File Relations:
MessageSujet: Re: Aaron James Dawn | F I N I S H |   Dim 27 Avr - 6:40

Anecdote(s) de l'enfance : Sous forme d'un dialogue, relatez un fait important de sn enfance {8 lignes minimum}
Il avait une voix rocailleuse et un regard sombre. Tellement sombre. Un de ces chasseurs de démons et de partisans comme ils les appellent tous. Voilà deux heures que l'homme âgé d'une quarantaine d'années et au visage buriné racontait des histoires atroces à propos de ces êtres surnaturels. Zabelle vint alors et entoura de ses bras le petit garçon aux yeux clairs qui dévoraient littéralement le récit des exploits du Hunter. Prétextant une heure trop tardive, elle ordonna au bambin de filer dans sa chambre et alla border son fils unique, Aaron James Dawn, petit bonhomme âgé d'une huitaine d'années. Il n'était pas si tard que cela, mais le récit que faisait ce chasseur était vraiment horrible. Détaillé. Précis. Il parlait de sang et de mort avec une lueur presqu'inquiétante dans le regard. S'en réjouissait-il? Zabelle ne voulait pas que son fils soit élevé dans la haine et l'intolérance. Qui sait...peut-être avait-il hérité de ses dons? Ou même de ceux de sa grand-mère. Lorsqu'elle le rejoignit, il était assis sagement dans son lit, une peluche dans les bras, l'oreille de son ourson fichée entre ses dents. Dès qu'elle ouvrit la porte, il tourna la tête dans sa direction et d'une voix assurée, un petit pli soucieux et adorable au front, il lui demanda de sa petite voix flûtée.

" Maman...pourquoi les gens ils chassent les démons?
- Parce que certaines personnes jugent les autres sur les apparences sans chercher à comprendre.
- C'est qui les pactisans?
- Des gens comme Maman. Qui peuvent faire des choses bizarres. Tu m'as déjà vu soigner tes petits camarades? Et bien il existe des personnes comme moi. Mais beaucoup de gens croient que l'on est méchant, qu'on va leur faire du mal. Alors ils nous cherchent.
- Ils vont te chasser? Comme les démons?
- Non...Maman est quelqu'un de gentil. Et mon petit don est de soigner les gens. Pas de leur faire mal. Dors mon chéri. Il est tard.
- Hum-hum."

Les paupières frangées de cils dorés se baissent sur les pupilles cristallines. Doucement, le petit garçon plonge dans le tendre monde des rêves enfantins. Où il n'y a nulle violence, nulle haine. Avec ce sérieux qui le caractérisait, il continuera à poser des questions aux chasseurs de passage à sa maison. Il cherchera toujours à comprendre pourquoi ces gens pensaient que sa maman était dangereuse.
Les années passèrent dans cette ambiance délicate et harmonieuse qui était le signe de la famille Dawn. Aaron n'aura plus de discussions au sujet des démons et des pactisans avec sa mère. Il ne savait encore rien de la folie des hommes et il sentait bien que sa mère lui cachait quelque chose. Lorsque les voisins apprirent pour le don de Zabelle, Ron en sera plus qu'inquiété. Pourtant, la petite communauté gravitant autour de l'appartement familial cacha avec soin ce secret.
Finalement, il y a de l'espoir pour les Hommes...

Anecdote(s) de l'adolescence : Sous forme d'un dialogue, relatez un fait important de son adolescence {8 lignes minimum}

"C'est qui ça?
- Ethan Matthews Fox. Un putain de junkie vraiment glauque. L'approche pas Ron. Il craint ce mec."

Aaron plissa les paupières, fixant du regard l'étrange jeune homme, qui devait avoir à peu près son âge, pénétrer dans leur rue. Il était plutôt maigre, le regard pénétrant mais un peu halluciné, les traits creusés. Le blondinet, âgé d'à peine 17 ans fronça les sourcils. Un junkie? Dans leur beau quartier, il n'en avait jamais croisé. Sans crainte aucune, il laissa là ses amis et alla aux devants de l'inconnu. Morne. Sec. Sur la défensive. Aaron fut extrêmement surpris de croiser quelqu'un qui se mntrait méfiant à son égard. Le jeune homme était on ne peut plus apprécié. Sauf des jeunes filles à qui il avait brisé le coeur en les éconduisant. Ethan Matthews Fox. Un animal sauvage que Ron se mit en tête d'apprivoiser.

"Maman. Il y a un mec qui vient d'arriver dans le quartier. Il est toujours tout seul, se tient éloigné de nous. J'ai esayé de parler avec mais on dirait presque qu'il a peur de moi. Enfin peur...pas comme si j'étais un monstre hideux, mais plutôt comme si j'allais lui faire du mal, ou un truc du style.
- Il y a des personnes qui ont parfois enduré trop de choses dans leur vie. Ils préfèrent généralement se tenir éloigné des autres. C'est une façon de se défendre et de se préserver.
- M'man. Si je te dis que c'est quelqu'un qui doit certainement se droguer. Les autres me l'ont dit...
- Méfies des "on-dit" mon ange. Parfois on juge autrui sans le connaître. Et si tel est le cas, si ce nouvel arrivant est accro, c'est certainement quelqu'un qui n'a pas besoin de ce genre de remarques et d'attitudes, Ron. Mais fait attention. Si tel est le cas, ces gens sont encore plus à vifs que les autres. Tu ne t'en sortiras pas avec un sourire et des paroles apaisantes. Essaies de savoir ce qui lui est arrivé. Apprivoises le comme on apprivoise un animal sauvage blessé. Et lorsqu'il sera prêt à retrouver confiance en l'humanité...et bien, il pourra entrer ici. Aaron...ne doute jamais de toi, mon coeur."

Zabelle leva la main et ébouriffa les cheveux de son fils en souriant. Elle était fière de ce qu'il était devenu, fière de son altruisme, de ce côté foncièrement optimiste. Elle n'éprouvait aucune crainte par rapport à cette étrange rencontre que Ron lui relatait. S'il y avait une personne dans le monde qui pouvait aider les autres, c'était bien Aaron. Il avait ce qu'il fallait de douceur, de compréhension et de fermeté pour apaiser les âmes les plus torturées. Il était différent. Que cela soit dans ses gènes, son attitude, et même ses histoires amoureuses. Il était différent et c'est de cette différence que venait cette chaude lumière qui semblait irradier de lui.
Sans perdre ce sourire, elle l'invita d'un geste de la main à sortir.
Ethan Matthews Fox. Thanox. Etait-ce à cause de ces yeux si bleus et si mélancoliques? Ou à cause de ce bizarre mélange de force et de fragilité? Il le fascinait. Il l'intriguait. Le visage du brun s'imprimait chaque nuit derrière les paupières closes de Ron, lorsque ce dernier glissait au coeur du monde des rêves. Et, aussi insidieusement qu'une morsure de serpent faisait se répandre un venin dans les veines, ce regard hypnotique prenait de plus en plus de place dans la vie de Ron.


Anecdote(s) de la vie actuelle : Sous forme d'un dialogue, décrivez brièvement la ligne de vie de votre personnage {8 lignes minimum}
Ethan et Ron quittèrent ce quartier, cette ville, chargés de trop de souvenirs, après la disparition une nuit de la famille Dawn. Une attaque de démon. Ils restèrent ensemble jusqu'à l'accident, refermant les plaies de leurs coeurs en s'épaulant, en croyant à un nouveau départ, en espérant en un avenir meilleur. Chicago aurait pu être le symbole de leurs renaissances à tous les deux. Une renaissance au-delà de la souffrance et de la peine. Une renaissance bien éloignée des larmes et du sang tant chéri versé.
Ces beaux rêves volèrent en éclats en une claire nuit de Janvier. Pourquoi avait-il été si long? Pourquoi s'était-il attardé? Ce petit raccourci était sûr en pleine journée, Aaron a-t-il été victime d'un abus de confiance en soi? Le fait est que les ombres s'étiraient et que les rues n'étaient plus aussi sécurisantes. L'attaque surgira de derrière. Une violente douleur dans le dos. Le sol qui se rapproche étrangement vite. Le choc à la réception. Des mains qui fouillent ses poches. Une odeur d'after-shave musquée suivie par le martèlement d'une course qui s'éloignait. Aaron parvint à se redresser. Titubant, grimaçant, il s'aida de l'appui des murs pour rentrer chez lui. Une douleur inouïe lui vrillait le dos, se propageant dans chaque nerf de son corps. Appuyé aux murs, il laissa tomber l'objet de sa course et avec peine, les mâchoires crispées et les yeux envahis par des larmes de douleur, il avança. Le trajet, d'ordinaire si court, parut durer des heures. A chaque fois que son pied se posait au sol, une nouvelle douleur lanicnante lui coupait le souffle. Il savait qu'il avait été touché sous les côtés. S'il ne parvenait à trouver de l'aide, ce froid qui commençait à engourdir le bout de ses doigts se propagerait. Jusqu'à ce que son coeur ne cesse de battre.
Enfin, Aaron fut en vue de l'immeuble où se situait l'appartement qu'il partageait avec Thanox. Sa main se posa sur la poignée de la porte d'entrée et il pénétra dans l'immeuble. Il parvint à se traîner jusqu'à la porte de son logement, frappant mollement à cette dernière, tandis qu'un étrange voile blanc semblait se superposer à la réalité. La porte s'ouvrit. Il n'entendit rien. Ne vit rien. Il avait tellement mal. Plus envie de se battre. Des mains sèches se glissèrent sous sa nuque, mais il était trop tard. Il glissait vers un monde meilleur. les sons étaient assourdis. Il distingua le visage de Thanox. Il lui adressa un triste demi-sourire, élevant sa main à la hauteur des traits tant aimés et murmura un simple "je suis désolé, Thanox..." avant de fermer les yeux.

Voilà 6 années que l'azur des prunelles de Aaron n'ont pas vu la lumière. Voilà 6 années que le jeune homme dort profondément, plongé dans un coma dont on ne sait s'il en émergera un jour. Cliniquement, il a été déclaré mort, mais l'acharnement des médecins qui l'entouraient permit à son coeur fatigué de se remettre à pulser doucement. C'est sous le nom de "John Doe" que Aaron a été enregistré. Un comateux inconnu. Un de plus.
Les années ont passé. Thanox ignore qu'Aaron n'est pas mort. Et tous deux ignorent encore plus que l'heure du réveil est bientôt arrivé.


Dernière édition par Aaron James Dawn le Sam 3 Mai - 21:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron James Dawn

avatar

Nombre de messages : 24
Âge : 25 ans
Date d'inscription : 22/04/2008

Secret Files
Powers: Guérison d'autrui, vol d'énergie vitale (inutilisé), contrôle des végétaux (encore inconnu)
Clan:
File Relations:
MessageSujet: Re: Aaron James Dawn | F I N I S H |   Dim 27 Avr - 20:41

• Relations
Nom Prénom {personnalité de l'avatar}

Ethan Matthews Fox Rencontré à 17 ans, Ron passa de longues semaines auprès du jeune homme écorché vif qui le fascinait tant. Rapidement, il lui trouva un surnom. Au début, le geste sera fort mal reçu, puis il devint rapidement une sorte de "code". Aaron et Ethan eurent de nombreux débats à propos du monde dans lequel ils évoluaient, à propos des autres. Sans s'en rendre compte les barrières solides qu'avait érigé Thanox tombèrent. Chaque fois que les deux jeunes hommes passaient ensemble, ils se livraient inconsciemment à l'autre, mettant leurs âmes à nu, confrontant leur personnalité. Les jours passaient et Ron vit leurs gestes complices devenir plus "équivoques", leurs sous-entendus bien plus lourds. l'amitié devenait doucement quelque chose d'autre.
L'amour...chose étrange qui transforme l'écorché vif en être fragile, le raisonnable en passionné. Ethan est certainement la personne que Ron a aimé le plus fort de toute sa courte existence. Il avait à son égard une confiance absolue. Les chasses de Thanox le plongeaient dans une inquiétude oppressante où les secondes s'écoulent lentement et où le moindre souffle de vent est un mauvais présage. Il se noyait avec délice dans le bleu irréel de ses yeux. Il laissait l'odeur de sa peau enivrer ses sens. Il chérissait chaque stigmate des combats passés de son amant. Aaron ne s'imaginait pas vivre sans lui. A 18 ans c'est l'âge des promesses, l'âge où une longue vie se déroule sous vos pieds, l'âge où on se sent capable de tout et hors de danger.


Megalyn Kane Il s'agit de la première personne que Aaron croisera après son réveil. Parfaitement inconnue pour lui à l'origine, elle parviendra à trouver les mots pour l'apaiser après la découverte de ces 6 années de coma. C'est elle qui lui trouvera un logement. C'est elle qui l'aidera à reprendre pied dans cette époque inconnue. Figure d'ange gardien, Aaron sait qu'il peut compter sur la discrétion de Meg' et sur son aide. Dotée de "dons" particuliers comme lui, considérée comme "pactisane" par les humains dits normaux, Ron lui fait une confiance presqu'absolue.


• Pouvoirs
Aaron a le même don que sa mère. En touchant simplement un carré de peau d'un blessé il peut le soigner. Bien évidemment ce talent n'est pas sans "effets secondaires". Ron sera victime d'une fatigue, plus ou moins importante, dont l'importance dépend de la gravité de la blessure (ou des blessures) qu'il aura soigné de cette façon. Aaron ne peut pas se soigner lui-même (ben vi! il aurait pas été dans le coma!).
Bien qu'il n'aie jamais eu l'occasion de mettre la chose à exécution, Aaron sait que s'il le désirait vraiment, il pourrait inverser le phénomène et non plus donner de son énergie aux autres, mais prendre la leur pour lui-même, se chargeant ainsi comme une "batterie".
Le don de sa grand-mère est également imprimé dans ses gènes. Pour l'instant, Aaron en ignore l'existence. Il pourrait faire croitre les végétaux plus rapidement, ou les déplacements comme s'ils avaient une volonté propre

• Hors Jeu

Personnalité de l'avatar : Jesse Spencer
Joueur ou joueuse : Joueuse
Comment avez-vous connu le forum : Exilée de RoS
Commentaires ? : Youpi Powaaa \o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megalyn Kane
Admin | Lucifer's Angel

avatar

Nombre de messages : 706
Adresse : 28, Austin Avenue
Âge : 25 ans
Date d'inscription : 20/04/2008

Secret Files
Powers: Manipulation des rêves - Guérison d'autrui
Clan: Pactisans
File Relations:
MessageSujet: Re: Aaron James Dawn | F I N I S H |   Mer 30 Avr - 12:02

Il me semble que ta fiche est finie non? Si c'est le cas, eh bien il faut nous le dire ^^

_________________
© Their Creators


    ROB PATTINSON IS MINE AND I AM ROB'S ONE
    TWILIGHT BOOKS & LIFEHOUSE ARE LOVE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://appleandmoon.forum-actif.eu/index.htm
Aaron James Dawn

avatar

Nombre de messages : 24
Âge : 25 ans
Date d'inscription : 22/04/2008

Secret Files
Powers: Guérison d'autrui, vol d'énergie vitale (inutilisé), contrôle des végétaux (encore inconnu)
Clan:
File Relations:
MessageSujet: Re: Aaron James Dawn | F I N I S H |   Mer 30 Avr - 15:27

Voui c'est fini...

Valàààà c'est dit ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megalyn Kane
Admin | Lucifer's Angel

avatar

Nombre de messages : 706
Adresse : 28, Austin Avenue
Âge : 25 ans
Date d'inscription : 20/04/2008

Secret Files
Powers: Manipulation des rêves - Guérison d'autrui
Clan: Pactisans
File Relations:
MessageSujet: Re: Aaron James Dawn | F I N I S H |   Mer 30 Avr - 21:30

Tout m'a l'air bon, mais il y a juste une chose qui me chiffonne: tu parles de NYC partout, mais tu mets qu'il est né à Chicago... Je n'ai peut être pas perçu la subtilité, auquel cas je m'en excuse. Sinon, il faudrait juste modifier ça.

_________________
© Their Creators


    ROB PATTINSON IS MINE AND I AM ROB'S ONE
    TWILIGHT BOOKS & LIFEHOUSE ARE LOVE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://appleandmoon.forum-actif.eu/index.htm
Aaron James Dawn

avatar

Nombre de messages : 24
Âge : 25 ans
Date d'inscription : 22/04/2008

Secret Files
Powers: Guérison d'autrui, vol d'énergie vitale (inutilisé), contrôle des végétaux (encore inconnu)
Clan:
File Relations:
MessageSujet: Re: Aaron James Dawn | F I N I S H |   Sam 3 Mai - 21:13

J'ai édité...au niveau des anecdotes de la vie actuelle. Le petit couple aurait quitté NY.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megalyn Kane
Admin | Lucifer's Angel

avatar

Nombre de messages : 706
Adresse : 28, Austin Avenue
Âge : 25 ans
Date d'inscription : 20/04/2008

Secret Files
Powers: Manipulation des rêves - Guérison d'autrui
Clan: Pactisans
File Relations:
MessageSujet: Re: Aaron James Dawn | F I N I S H |   Sam 3 Mai - 21:47

Parfait Mr Green

Validé

_________________
© Their Creators


    ROB PATTINSON IS MINE AND I AM ROB'S ONE
    TWILIGHT BOOKS & LIFEHOUSE ARE LOVE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://appleandmoon.forum-actif.eu/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aaron James Dawn | F I N I S H |   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aaron James Dawn | F I N I S H |
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» James Potter # On est riche que de ses amis
» (m) JAMES POTTER feat AARON JOHNSON
» The third temptation [Aaron]
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700
» Dawn Of War II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devil's Absolution :: 
|| Before The Game ||
 :: Présentations :: Présentations Validées
-
Sauter vers: